JEUNES – Miroir Social – Les agents de la fonction publique n’ont pas trop le moral : 52 % des fonctionnaires interrogés s’estiment reconnus dans leur métier, contre 54 % dans l’édition précédente publiée en avril dernier. Le baromètre Prefon est commenté par sa directrice de la communication, Gaelle Maret, dans Miroir social :

Surtout, 13% des sondés se disent « pas du tout » reconnus alors qu’ils étaient 8,5 % dans ce cas trois mois plus tôt, selon une étude réalisée par le cabinet Ellipsa pour le compte de Préfon auprès de 321 personnes âgées de 18 ans et plus.
La désillusion est particulièrement forte chez les jeunes agents : 67 % des répondants âgés de moins de 35 ans ne se sentent pas valorisés dans leur fonction, contre 50 % en avril 2015. Soit une baisse de 17 points en l’espace d’un trimestre. Le manque de reconnaissance est tout aussi prégnant chez les fonctionnaires hospitaliers : 67 % d’entre eux ne se jugent pas reconnus.
Contrairement aux idées reçues, le problème ne semble pas venir de la rémunération : 40,7 % des agents publics trouvent leur traitement « correct » par rapport aux salaires pratiqués dans le secteur privé et 5,2 % s’estiment même mieux payés. Paradoxalement, si 66,23 % pensent que le secteur public est moins attractif qu’avant, la portion était de 69,28 % en avril. Le recul est encore plus marqué chez les fonctionnaires territoriaux (67 % contre 73 % trois moins plus tôt).
En réalité, c’est le manque de moyens qui semble expliquer le sentiment de non-reconnaissance et 52 % estiment ne pas disposer de moyens suffisants pour mener à bien leur mission, en hausse de 5 points de plus que dans l’étude précédente. Là encore, les jeunes sont les plus critiques : 67 % jugent ne pas travailler dans de bonnes conditions (50 % en avril 2015).

Source : http://www.miroirsocial.com/actualite/12755/les-jeunes-fonctionnaires-en-quete-de-reconnaissance